La gestion des stocks

1. Les stocks dans l’entreprise

Les stocks sont des marchandises, des matières, des fournitures et/ou des produits que l’entreprise possède en réserve dans ses entrepôts. Ils lui permettent d’avoir constamment à disposition des biens à vendre, et ainsi de faire face à la demande, ou des biens à consommer pour produire.

1.1 Les différents niveaux de stock

Le stock minimum : niveau de stock en dessous duquel l’entreprise ne doit pas descendre, afin de pallier une éventuelle rupture de stock.

Le stock maximum : niveau de stock que l’entreprise ne doit pas dépasser. C’est aussi le niveau qui lui permet de calculer les quantités à commander.

Le stock théorique : niveau de stock que l’entreprise pense posséder suivant la tenue de la fiche de stock récapitulant les entrées et les sorties.

Le stock réel : niveau de stock que l’entreprise possède véritablement, une fois le comptage physique effectué lors de l’inventaire (tâche obligatoire au moins une fois par an).

1.2 Les quantités à commander

Lorsque l’entreprise atteint ou dépasse le stock minimum, elle commande la quantité nécessaire.

Quantité à commander = Stock maximum – Stock théorique

2. La fiche de stock

La fiche de stock est un document qui récapitule tous les mouvements en quantité de chacun des stocks de l’entreprise. Elle permet de suivre l’évolution du stock et ainsi de commander dès que le besoin se présente.

Exemple de fiche de stock

Afin de valoriser le montant du stock, ces fiches peuvent être remplacées ou complétées par des fiches faisant apparaître des colonnes supplémentaires :

3. La valorisation des stocks

3.1 La méthode du PEPS (premier entré, premier sorti)

Cette méthode valorise les sorties de stock en fonction du prix des lots entrés le plus anciennement.

Tant que le lot le plus ancien n’est pas épuisé, les sorties se valorisent au même prix.

Exemple : évolution de la matière première Alpha lors du mois de septembre N

Stock de départ au 01/09/N :

Entrées :

Sorties :

3.2 La méthode du CUMP (coût unitaire moyen pondéré)

Cette méthode valorise les sorties de stock en fonction d’un prix moyen, qui peut être calculé après chaque entrée ou en fin de période.

3.2.1 Le CUMP après chaque entrée

Exemple (suite de l’exemple précédent)

3.2.2 Le CUMP en fin de période

Exemple (suite de l’exemple de la sous-partie 3.1)